Visiter Rouen – Le top 12 des choses incontournables à faire

Que faire à Rouen ? Si vous vous apprêtez à visiter Rouen pour 1 jour ou plus, c’est probablement la question que vous vous posez. Cependant, il n’y a pas d’inquiétudes à avoir ! En effet, Rouen est une ville chargée d’histoire et du culture, qui possède de nombreux monuments historique à visiter, elle est notamment surnommée la “ville aux cent clochers” en raison de ses nombreuses églises. Voici donc pour vous, une sélection des meilleures activités à faire à Rouen.

Le Top 12 des activités à faire à Rouen :

1. Admirer la cathédrale Notre-Dame de Rouen :

Lieu incontournable à voir lors de votre visite de Rouen, la cathédrale Notre-Dame de Rouen est un des chefs-d’œuvre de l’art gothique, sa construction a débuté au XIIe siècle et s’est étendue jusqu’au XVIe siècle. Sa façade est composée d’une dentelle de pierres et est ornée de sculptures. La cathédrale possède également deux tours élancées. La tour située à droite du portail se nomme la tour de Beurre, c’est une tour-clocher, qui abrite un carillon de 64 cloches,  ce qui en fait le deuxième plus grand carillon de France après celui de Chambéry en Savoie.

La cathédrale Notre-Dame de Rouen, avec la tour de Beurre à droite

 

Le nom donné à la tour de Beurre vient du fait que les chanoines ont demandé à la papauté, la possibilité pour les Rouennais, de pouvoir manger du beurre pendant Carême, contre une compensation financière, afin de financer la construction de la tour. Il y a eu une forte participation des rouennais, ce qui a permis d’édifier rapidement la tour. C’est d’ailleurs de cette manière qu’a également été financée une autre tour de Beurre, celle de la cathédrale de Bourges.

Pour l’anecdote, sachez également que l’architecture de la tour de Beurre de Rouen a inspiré par la suite la construction de la Tribune Tower de Chicago, qui accueille en son sommet une réplique de la tour rouennaise.

La Tribune Tower de Chicago dont le sommet comporte une réplique de la tour de Beurre de la cathédrale de Rouen    @Antoine Taveneaux CC BY-SA 3.0
Publicité :

________________________

2. Visiter l’intérieur de la cathédrale :

A l’intérieur de la cathédrale, au nord du transept, vous pourrez voir l’escalier des Libraires, un escalier monumental de style gothique, qui fut nommé ainsi car il permettait aux chanoines d’accéder à la bibliothèque du chapitre. Les deux premières volées de l’escalier (qui permettent d’accéder au premier étage) furent construites en 1479. Les deux suivantes, furent réalisées en 1788, tout en respectant le style gothique initial, afin de permettre l’accès au nouvel étage des archives.

L’escalier des Libraires

 

À l’intérieur de la cathédrale, se trouve également le tombeau du cœur de Richard Cœur de Lion, le célèbre roi d’Angleterre et duc de Normandie. On y trouve aussi les sépultures d’autres ducs de Normandie et celles de plusieurs archevêques et cardinaux.

À proximité de l’escalier des Libraires, se trouve une sortie qui permet de quitter de la cathédrale en passant par le portail des Libraires. Une fois dehors, vous pourrez constater que ce portail est surmonté d’une flèche qui culmine à 151 mètres de hauteur, ce qui fait de la cathédrale de Rouen la plus haute de France !

La flèche, visible au-dessus du portail des Libraires

 

3. Découvrir le Gros-Horloge :

Autre lieu emblématique à voir à Rouen, le Gros-Horloge est une horloge astronomique datant du XIVe siècle. Elle est installée sur un pavillon qui enjambe la rue du Gros-Horloge, le tout est accolé à un beffroi dans lequel se trouve le mécanisme et les cloches de l’horloge.

Le Gros-Horloge

 

Le mécanisme étant donc éloigné des cadrans, il fonctionne grâce à des tiges et des pignons qui les relient. Il s’agit de l’un des plus anciens mécanismes horlogers d’Europe, en effet le mouvement en a été fabriqué en 1389. L’horloge indique non seulement l’heure, mais aussi les phases de la lune et les jours de la semaine. Si vous souhaitez en savoir plus sur l’horloge et son mécanisme pouvez visiter le beffroi. Cela vous permettra également de profiter d’une vue panoramique sur la ville depuis le sommet du beffroi.

Vue sur le beffroi depuis la rue du Gros-Horloge

 

Il faut savoir que la rue du Gros Horloge est devenue en 1971, la première rue piétonne de France. Il est aussi intéressant de noter que les murs arrières des maisons à colombages, ont étés supprimés au rez-de-chaussée pour augmenter la surface des commerces.

Concernant les points négatifs, il est dommage de constater que les maisons à colombages de la rues du Gros Horloge ne possèdent plus d’enseignes de style Médiéval/Renaissance, alors que la ville de Rouen était autrefois réputée pour posséder de très nombreuses enseignes. Néanmoins, il est possible de voir à quoi pouvaient ressembler les enseignes en fer forgé autrefois présentes dans la ville, en vous rendant au musée de la ferronnerie, l’entrée y est gratuite.

 

4. Admirer l’hôtel de Bourgtheroulde :

Situé place de la Pucelle, l’hôtel de Bourgtheroulde remonte à Guillaume II le Roux, seigneur de Bourgtheroulde et membre de l’Echiquier de Normandie, qui décida à la fin du XVe siècle de se faire construire un hôtel en pierre digne de son rang, dans le style Louis XII. Style à la transition entre le style gothique flamboyant et le style de la Renaissance. Ensuite, durant le XVIe siècle, le fils de ce seigneur, Guillaume III, continua les travaux d’embellissement et compléta l’œuvre de son père.

L’hôtel de Bourgtheroulde

De nos jours, l’hôtel de Bourgtheroulde est un établissement cinq étoiles,  dans lequel il est possible de passer votre séjour à Rouen.

 

5. Flâner sur la place du Vieux-Marché :

La place du Vieux-Marché est le lieu Jeanne d’Arc fut brûlée le 30 mai 1431, lors de la guerre de Cent Ans. Une grande croix a été érigée à l’emplacement du bûcher. La place est également entourée de maisons à colombages, dont certaines datent du XVIe siècle. C’est un endroit animé où vous pourrez trouver des restaurants, des bars et des commerces. Vous pourrez également parfois assister à des spectacles et à des animations culturelles.

La place du Vieux-Marché

 

Sur la place vous trouverez également une église moderne, dédiée à Jeanne d’Arc, conçue par l’architecte Louis Arretche en 1979. Elle possède de grandes baies ornées de vitraux qui ont la particularité de dater du XVIe. En effet, ils ont été récupérés sur l’église Saint-Vincent, qui fut détruite durant la Seconde Guerre Mondiale.

Les vitraux de l’église Sainte Jeanne d’Arc (XVIe siècle)

 

6. Visiter l’historial Jeanne-d’Arc :

L’historial Jeanne-d’Arc est un musée situé dans l’archevêché, qui est le palaisJeanne d’Arc fut jugée et condamnée à mort pour hérésie en 1431. Le musée retrace le parcours de cette jeune paysanne qui mena les troupes françaises contre les Anglais pendant la guerre de Cent Ans, et qui deviendra une figure pour la France et une sainte pour l’Eglise catholique.
Le musée propose une scénographie immersive et interactive, qui mêle images, sons et effets spéciaux. Lors de votre visite, vous pourrez ainsi revivre les moments clés de la vie de Jeanne d’Arc, depuis son enfance jusqu’à son procès et son supplice.

Voir : horaires d’ouvertures et tarifs.

 

7. Admirer le palais de justice :

Le palais de justice de Rouen est un chef-d’œuvre de l’architecture civile de la fin du Moyen Âge et du début de la Renaissance. Il fut construit à partir de 1499 pour accueillir l’Échiquier de Normandie, une cour de justice et de finances, qui deviendra le Parlement de Normandie sous François Ier.

Le palais de justice

 

Le bâtiment présente une façade remarquable, ornée de lucarnes, de pinacles et de contreforts ajourés, témoignant de la prospérité et du prestige de la ville à cette époque. Il faut noter que le palais fut gravement endommagé par les bombardements de 1944, mais il fut ensuite restauré avec soin et continue à servir aujourd’hui de palais de justice. L’intérieur n’est donc pas visitable, le monument est seulement visible derrière des grilles, qui en empêche l’accès.

 

8. Découvrir l’église Saint-Maclou :

L’église Saint Maclou est un joyau de l’art gothique flamboyant, qui se trouve place Barthélémy. Elle fut construite entre 1437 et 1517, sur les vestiges d’une ancienne chapelle du Xe siècle dédiée à Saint Maclou, un saint breton du VIe siècle. La façade de l’église est orné d’une rosace et d’un porche à cinq baies sculptées. L’intérieur de l’église abrite un riche mobilier, dont un escalier gothique permettant d’accéder à l’orgue, un arc de gloire et des confessionnaux baroques.

L’église Saint-Maclou

 

9. Déambuler dans l’Aître Saint-Maclou :

L’Aître Saint-Maclou est un lieu  qui témoigne de l’histoire de Rouen et de la peste noire. Il s’agit en effet d’un ossuaire à galeries, qui a été construit au XVIe siècle pour accueillir les morts de la ville, touchés par l’épidémie. Les galeries sont décorées de sculptures macabres, cependant ces dernières ont été endommagées par les guerres de Religion. L’aître a connu plusieurs transformations au fil du temps, notamment pour accueillir des écoles. Le lieu abrite aujourd’hui la Galerie des Arts du Feu, une exposition sur le travail de la terre, du verre et du métal. Des restaurants se trouvent également à proximité de l’aître.

L’Aître Saint-Maclou

 

10. Contempler l’abbatiale Saint-Ouen :

Lorsque vous visitez Rouen, ne manquez pas de faire un tour à l’église abbatiale Saint Ouen. Cette abbatiale construite à partir du XIIIe siècle, était liée à un monastère bénédictin qui fut fondé au VIIIe siècle sur l’emplacement où se trouvait une basilique mérovingienne dans laquelle fut enseveli saint Ouen, archevêque de Rouen, au VIIe siècle. La construction de l’abbatiale s’est étendue du XIIIe au XVIe siècle, sur les plans de l’abbé Nicolas de Normandie, qui voulait rivaliser avec la cathédrale de Rouen. L’église mesure 137 mètres de long et 33 mètres de haut sous les voûtes. Elle possède une façade occidentale comportant deux tours et une grande rose.

L’abbatiale Saint-Ouen

 

L’intérieur est remarquable de par ses impressionnantes dimensions et de par ses vitraux datant du XIIIe siècle au XVIe siècle, qui représentent des scènes bibliques et hagiographiques.  L’église Saint Ouen est classée monument historique depuis 1862 et fait partie du circuit des abbayes normandes.

L’intérieur de l’abbatiale Saint Ouen

 

11. Voir la tour Jeanne d’Arc :

La tour Jeanne d’Arc, aussi appelée le donjon de Rouen, est le seul vestige du château de Rouen construit au début du XIIIe siècle, par Philippe Auguste. Cette tour, de forme circulaire et massive, domine la colline de Bouvreuil et témoigne de l’architecture philippienne, caractéristique des châteaux de ce roi. C’est dans ce donjon que se déroula une séance du procès de condamnation de Jeanne d’Arc, où elle fut menacée de torture et mise en présence de ses bourreaux. Toutefois, contrairement à une idée reçue, elle ne fut pas emprisonnée dans cette tour, mais dans une autre tour aujourd’hui disparue, nommée la tour de la Pucelle, mais dont les substructions sont encore visibles dans la cour de l’immeuble au n°102 rue Jeanne-d’Arc.

La tour Jeanne d’Arc

 

La tour Jeanne d’Arc abrite aujourd’hui un escape game, il est cependant possible de participer à des visites guidées de la tour.

 

12. Flâner dans les commerces à la découverte de la gastronomie rouennaise :

Rouen est aussi une ville gourmande, qui vous fera découvrir les spécialités culinaires de la Normandie. Dans les commerces et restaurants, vous pourrez déguster des produits du terroir, tels que le fromage de Neufchâtel, le cidre, le calvados ou la pomme. Vous pourrez également savourer de la teurgoule, un dessert à base de riz au lait avec de la cannelle, cuit au four.

 

Où loger à Rouen ?

Si vous recherchez un hébergement idéalement situé pour visiter Rouen à pied, vous aurez le choix entre différents types d’hôtel, selon votre budget et vos envies :

L’hôtel de Bourgtheroulde : Si vous cherchez un hôtel luxueux, vous pouvez dormir dans l’hôtel de Bourgtheroulde, une demeure historique datant du XVe siècle (évoquée plus haut dans cet article). Cet hôtel dispose d’une grande piscine intérieure, d’un spa avec hammam, sauna, salle de sport et salles de soins, ainsi que d’un restaurant renommé et d’un bar à cocktails. Les chambres sont élégantes et confortables.

Mercure Rouen Centre Cathédrale : Ce charmant hôtel arbore une façade à colombages datant du XVIIe siècle et se situe à 160 mètres de la cathédrale de Rouen. L’hôtel vous propose des chambres climatisées, équipées d’une télévision par satellite, d’une connexion Wi-Fi gratuite.

L’hôtel cardinal : Cet hôtel 3 étoiles est situé au cœur du centre historique, sur le côté de la cathédrale Notre-Dame. Il offre une vue sur le monument depuis toutes ses chambres, certaines pouvant accueillir jusqu’à 3 personnes. L’hôtel propose également d’un petit-déjeuner buffet varié et convivial.

 

Conclusion :

Visiter Rouen, vous fera découvrir une ville qui ne manque pas d’attraits, qui vous séduira par son riche patrimoine gothique, sa culture et sa gastronomie. N’hésitez pas à y faire une escapade, que ce soit pour une journée, un week-end ou un séjour plus long. Vous ne le regretterez pas !

 

Publicité :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.