Entrée du Fort Saint-André

Découverte de Villeneuve-lès-Avignon

Villeneuve-lès-Avignon est une commune située dans le département du Gard, qui possède de nombreux lieux historiques à visiter.

Que voir à Villeneuve-lès-Avignon ?

Le fort Saint-André :

Impressionnant de par son architecture, le fort Saint-André fut commandité a la fin du XIIIe siècle par le roi de France, Philippe-le-Bel. Sa position est stratégique car ce fort était situé à la frontière avec le Saint Empire Romain Germanique, mais aussi face à Avignon qui était le lieu de résidence des papes de cette époque.

 

Après être passé par la billetterie, vous pourrez accéder aux remparts du fort Saint-André, depuis lesquels vous aurez un superbe point de vue sur les paysages du Gard et du Vaucluse.

Les remparts du fort Saint-André
Publicité :

 

Vous verrez notamment depuis les remparts la ville d’Avignon située en face.

Vue sur Avignon depuis les remparts

 

A l’intérieur du fort vous pourrez visiter de nombreuses salles, vous découvrirez entre autres dans l’une d’elles une impressionnante voûte en forme d’araignée.

Salle avec la voûte en “araignée”
La voûte en “araignée”

 

Vous trouverez également des éléments nécessaires à la vie dans le fort, tel qu’un four à pain.

Un four à pain

 

Vous pourrez également voir dans une salle, une dalle du sol avec le tracé d’un “jeu du moulin”, une sorte de morpion médiéval qui consiste à placer des pions sur ce tracé, avec pour but d’aligner trois pions pour pouvoir supprimer un pion de l’adversaire.

Le jeu du moulin
Enluminure du XIIIe siècle montrant une partie du jeu du moulin

 

Au centre du fort Saint-André se trouve également une petite chapelle datant du XIIe siècle.

La chapelle du XIIe siècle
L’intérieur de la chapelle

 

Les jardins de l’abbaye Saint André :

L’abbaye Saint-André se situe également dans l’enceinte du fort, mais il vous faudra prendre un autre billet pour la visiter.

Historiquement la présence de l’abbaye est antérieure au fort Saint-André, puisqu’elle fut construite au Xe siècle autour du tombeau de Sainte Casarie ayant vécu en ce lieu au VIe siècle, alors que le fort fut construit au XIIIe siècle.

L’abbaye fut en grande partie reconstruite au XVIIe siècle, lui donnant son apparence actuelle. Après la dispersion des moines à la révolution, le lieu à eu diverses fonctions jusqu’à devenir aujourd’hui des salles d’expositions et un jardin pour la partie extérieure.

La jardin de l’abbaye

 

Le lieu dispose notamment de belles terrasses permettant de voir les paysages aux alentours.

Vue panoramique depuis les terrasses de l’abbaye

 

La Chartreuse :

Après avoir quitté le fort, vous pouvez également visiter le monastère de la Chartreuse du Val de Bénédiction qui est situé en contrebas de la commune. Ce monastère date du XIVe siècle, son église qui est en ruine suite à un effondrement, laisse entrevoir les murailles du fort Saint-André.

Vue sur le fort Saint-André depuis l’intérieur de l’église du monastère

 

Vous pourrez visiter librement les nombreuses pièces de ce monastère qui fut comme pour l’abbaye Saint-André abandonné par les moines suite à la révolution.

Couloir du monastère

 

Vous trouverez également dans ce lieu une chapelle avec de belles fresques murales datant du XIVe siècle peintes par Matteo Giovannetti.

Les fresques du XIVe siècle

 

Le centre-ville :

Vous verrez au centre-ville des bâtiments datant du Moyen Âge.

Bâtiment datant du XIVe siècle
Puits dans une cour

 

Vous pourrez également voir au dans la ville, la collégiale Notre-Dame ainsi que son cloître construits tous deux au XIVe siècle.

La collégiale Notre-Dame
Le cloître de la collégiale Notre-Dame

 

 

La tour Philippe-le-Bel :

Depuis le centre-ville, poursuivez ensuite votre chemin jusqu’à la tour Philippe-le-Bel.

Comme l’indique son nom, cette tour fut construite sur ordre de Philippe IV dit “le Bel” (Roi de France) à la fin du XIIIe siècle. Elle se trouvait alors à l’entrée du pont d’Avignon, duquel elle contrôlait les accès. Philippe le Bel voulais ainsi faire démonstration de force par rapport à la ville d’Avignon, tenue par les papes, afin d’essayer de dissuader la papauté d’avoir une implication politique trop grande dans le royaume de France.

La tour Philippe-le-Bel

 

Aujourd’hui, le pont d’Avignon étant en grande partie détruit, la tour se retrouve seule au bord du Rhône.

Vue sur le Rhône depuis le sommet de la tour aujourd’hui

 

Il existe cependant une peinture de Nicolas Froment datant de 1480 montrant à quoi pouvait ressembler autrefois le pont d’Avignon.

Peinture de Nicolas Froment datant de 1480 avec la tour Philippe-le-Bel sur la gauche du pont d’Avignon

 

 

Conclusion :

Une très belle commune à découvrir avec ses nombreux monuments historiques. Si vous devez choisir des lieux à visiter parmi tous les monuments présentés ici et que vous avez pas le temps de tous les voir, favorisez la visite du fort Saint-André ainsi que celle de la tour Philippe-le-Bel. Vous pouvez éventuellement visiter les jardins si vous avez un peu plus de temps. Cependant du côté de la Chartreuse, ce monastère est très grand avec de nombreuses pièces assez vides, qui ne permettent vraiment d’apprendre ce qu’était la vie des moines ayant vécu ici (pas d’expositions de tenues monastiques ou de reconstitution de la vie des moines) au profit de quelques explications sommaires et dans certaines pièces des expositions culturelles qui sont sans liens avec le lieu. Malgré cela la Chartreuse reste un beau lieu à découvrir.

Note : Pour économiser de l’argent vous pouvez prendre un pass permettant de visiter tous les monuments de la ville pour 17 euros.

 

Accès :

Depuis la gare d’Avignon prendre le bus n°5 et arrêtez vous à l’arrêt Office de tourisme de Villeneuve-lès-Avignon.

N’hésitez pas ensuite à rentrer dans l’office de tourisme pour demander le plan de la commune qui indique la boucle à faire à pied permettant de visiter tous les monuments de la ville.

 

Publicité :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité :