Le vitrail : un art pédagogique

C’est en France, au Xe siècle durant le Moyen Âge, que les premiers vitraux sont apparus. Faisons un retour historique sur cette art dont la fonction première était d’être pédagogique.

L’histoire du vitrail :

Si le travail du verre existe depuis longtemps et qu’à l’époque romaine quelques vitrages commencent à apparaître, principalement des les thermes afin de laisser entrer la lumière tout en conservant la chaleur, c’est seulement à partir de l’époque mérovingienne qu’apparaissent les premiers vitraux figuratifs, pour une utilisation dans des édifices religieux.

La technique de réalisation du vitrail telle que la connaît encore aujourd’hui apparaît au Xe siècle. Ensuite, au XIIe siècle, la basilique Saint-Denis devient une des première église à être équipée de vitraux gothiques. Par la suite la quasi totalité des églises en seront pourvus, car les vitraux sont conçus dans un but pédagogique afin d’enseigner la Bible et l’histoire des Saints de manière visuelle.

Exemple de vitrail :

Femme ayant versé un parfum sur la tête de Jésus

 

Le vitrail ci-dessus correspond à la scène biblique suivante (Matthieu 26, 6-13) :

Comme Jésus se trouvait à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux,
une femme s’approcha de lui, avec un flacon d’albâtre contenant un parfum de grand prix ; elle le versa sur la tête de Jésus pendant qu’il était à table.
Voyant cela, les disciples s’indignèrent : « A quoi bon, disaient-ils, cette perte ?
On aurait pu le vendre très cher et donner la somme à des pauvres. »
S’en apercevant, Jésus leur dit : « Pourquoi tracasser cette femme ? C’est une bonne œuvre qu’elle vient d’accomplir envers moi.
Des pauvres, en effet, vous en avez toujours avec vous ; mais moi, vous ne m’avez pas pour toujours.
En répandant ce parfum sur mon corps, elle a préparé mon ensevelissement.
En vérité, je vous le déclare : partout où sera proclamé cet Évangile dans le monde entier, on racontera aussi, en souvenir d’elle, ce qu’elle a fait. »

 

Technique de réalisation des vitraux :

Le verre utilisé pour la réalisation de vitraux est d’abord soufflé par un souffleur de verre, qui cherche premièrement à transformer en cylindre sa pâte de verre en fusion sortie du four. Ce cylindre est ensuite découpé afin d’être aplati. Puis une fois le verre mis à plat, celui-ci est refroidit.

Le peintre verrier achète ensuite plusieurs de ces plaques de verre de différentes couleurs. Il les découpe ensuite pour obtenir les formes souhaitées, puis peints les différents morceaux de verre, avant de les passer au four à environ 600 degrés. Les pièces en verre sont ensuite nettoyées avant d’être assemblées entre elles à l’aide de tiges de plomb.

Pour aller plus loin :

Les représentations présentes sur les vitraux sont issues majoritairement de deux livres : La Bible et La Légende Dorée de Jacques de Voragine, ce dernier raconte la vie des Saints.

 

Note : afin de préserver le vitrail présenté dans cet article d’éventuelles dégradations, les photos ont été retouchées pour ne pas faire apparaitre les informations permettant de le localiser.

Publicité :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité :