Le suisse de Valence

Le suisse est une spécialité culinaire de la commune de Valence dans la Drôme. Il s’agit d’une brioche aux oranges confites dont l’apparence représente un garde suisse. Découvrons ensemble comment ce garde suisse s’est retrouvé en France dans la Drôme !

 

Le suisse de Valence

Un suisse venant de Rome :

Pour retrouver les origines de cette brioche, il faut remonter en 1793 à Rome. A cette époque la Révolution française vient d’éclater et les habitants de Rome sont quand à eux farouchement opposés aux idées révolutionnaires touchant la France.

Pour autant la communauté française présente en Italie fait pression pour déclencher une révolution  et le pape Pie VI est mis en difficulté par les conséquences de la Révolution en France, à savoir la nationalisation des biens du clergé, la suppression des ordres religieux et la constitution civile du clergé.

Les habitants de Rome ne voulant pas voir arriver chez eux la même chose qu’en France, s’en prennent alors aux français présents sur place. Ils prennent donc d’assaut les lieux français tel que le palais Mancini, siège de l’Académie de France à Rome, lieu dont l’emblème royal avait été remplacé par celui de la République et dont les français qui en sortaient portaient la cocarde, ce que les habitants de Rome prenaient pour une provocation.

Les tensions se poursuivent au cours des années suivantes et en décembre 1797, les Républicains français organisent une fête qui déclenchera une émeute, le général de l’armée française Léonard Duphot tente de s’interposer et se fait tuer.

En réponse à la mort de ce général, les troupes de l’armée française envahissent alors Rome et proclament la “République romaine” le 15 février 1798. Le pape Pie VI est alors fait prisonnier malgré ses 80 ans et sera conduit à Sienne, il sera ensuite mené à Briançon, Grenoble et enfin à Valence.

Épuisé, le pape meurt à Valence, le 29 août 1799 à l’âge de 81 ans.

 

Du pape à la brioche :

C’est à cette époque et en l’honneur du pape venant de décéder, qu’un pâtissier de Valence aurait alors décidé de réaliser une brioche en forme d’un garde suisse du pape, dans son costume traditionnel. Le fait de ne pas avoir directement représenté le pape peut s’expliquer par les tensions que cela pouvait représenter, car malgré que le pape était fait prisonnier il était régulièrement salué par la foule lors de ses transferts.

Le suisse se déguste traditionnellement durant les fêtes de Pâques et plus particulièrement le dimanche des Rameaux. Cette tradition aurait donc plus de 200 ans.

 

Conclusion :

Il s’agit donc d’une brioche chargée d’histoire que vous pouvez retrouver chez les boulangers-pâtissiers de Valence, vendue en petit ou grand format. Une association de passionnés fait également la promotion de cette spécialité culinaire depuis 1995.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.