La tour Barral

Découverte de la tour Barral à Voiron

Située sur les hauteurs de la commune de Voiron en Isère, la tour Barral fut construite entre les XIe et XIIIe siècle. Découvrez cette tour et son histoire !

Accès :

Voiron est facilement accessible en train depuis Grenoble (16 à 20 minutes de trajet) ou Lyon (1h); prendre le train vous permettra de réduire votre impact environnemental !

Depuis la gare, montez à pied jusqu’à la tour, celle-ci se situe derrière l’hôpital.

A savoir : Il vous faudra pour accédez à la tour : traverser à pied le parking de l’hôpital (il est interdit de s’y garer si vous venez en voiture). Puis prendre le chemin en terre qui se situe dans le dernier virage, à droite de la borne incendie. Ce chemin est peu entretenu, il vous faudra donc faire preuve de prudence.

De même il existe un risque de chute de pierres pour la visite de la ruine.

 

Histoire de la tour Barral :

Voiron faisait autrefois partie du domaine des Comptes de Savoie. En 1238, Pierre II de Savoie, ordonne la construction d’un château sur les hauteurs de la commune de Voiron à l’intérieur des murailles qui entourent la ville. La tour Barral fut construite probablement avant le château (sa date de construction est estimée entre le XIe et XIIIe siècle) en hauteur de la ville sur la partie la plus haute de la muraille. Elle disposait de deux étages et permettait d’avoir une vue en hauteur sur la vallée et de surveiller les châteaux des communes alentours.

En 1355, la ville se fait annexer dans le Dauphiné, le château est laissé à l’abandon et tombe en ruine. Les murailles finissent également par disparaitre et seule la tour Barral a subsisté jusqu’à aujourd’hui. Cependant les étages supérieurs de la tour se sont effondrés, seul le rez-de-chaussée est encore présent aujourd’hui.

La tour Barral

 

Visite du rez-de-chaussée de la tour :

L’entrée de la tour débouche sur un couloir vouté, qui permet d’accéder à la salle principale.

Le couloir de la tour
Publicité :

 

Hormis l’entrée, cette salle dispose de deux baies cintrées qui ouvrent sur l’extérieur, la première se situe en face du couloir.

Première ouverture face au couloir

 

En se retournant il est possible de voir la seconde ouverture, ainsi que l’entrée.

La seconde baie cintrée et l’entrée

 

Le plus impressionnant est probablement le plafond de pierres en forme de coupole, qui demeure aujourd’hui encore en parfait état.

La coupole de pierres

 

En revenant vers l’entrée de la tour et en prenant le passage à droite du couloir, il vous sera possible de voir les vestiges restant d’un escalier à vis, qui permettait autrefois d’accéder au étages supérieurs de la tour.

Le passage menant à l’escalier est visible à droite du couloir
L’escalier à vis

 

La partie supérieure de l’escalier à vis est effondrée.

Partie supérieure de l’escalier à vis

 

Les paysages depuis la tour Barral :

Les ouvertures donnent vue sur l’actuelle commune de Voiron, bien plus étendue aujourd’hui, qu’à l’époque médiévale.

Vue sur Voiron depuis la baie cintrée avec “dégradations contemporaines” sur les murs

 

Le paysage vu hors de la tour

 

 

Conclusion :

Une très belle tour hérité du Moyen-Âge, dont l’éventuelle visite devra se faire avec prudence.

 

Publicité :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité :