Découverte de Voiron

Voiron est une petite ville de l’Isère au beau patrimoine qui facilement accessible en train depuis Grenoble ou Lyon. Le principal monument de la ville est l’église Saint Bruno, lieu chargé d’anecdotes.

L’église Saint-Bruno de Voiron :

Commençons notre découverte de Voiron avec l’église Saint-Bruno qui est le monument emblématique de la ville, facilement identifiable à l’aide de ses deux imposantes flèches.

Cette grande église, culminant à 67m de hauteur est souvent confondue avec une cathédrale (*cathédrale=lieu du siège de l’évêque) d’autant plus que sa façade est inspirée de Notre-Dame-de-Paris. Nous allons voir que cette église est exceptionnelle à cause de l’histoire de sa construction et de son coût exorbitant.

L’église Saint-Bruno

 

Pour replacer le contexte historique, contrairement à ce que peuvent laisser penser les premières apparences, ce monument est relativement récent. En effet la première pierre à été déposée en 1864, puis le monument à été consacré en 1883.  Cette église à cependant été construite sur le modèle d’une cathédrale gothique du XIIIe siècle. C’est ici que le sujet commence à devenir intéressant, car comment une commune de moins de 20 000 habitants située au milieu de la campagne à 25km de Grenoble qui est lieu du siège du diocèse, à t-elle pu obtenir un édifice aux proportions de cathédrales ? Pour comprendre cela, il faut revenir sur la construction de cet édifice.

Intérieur de l’église Saint Bruno
Publicité :

________________________

 

Histoire de l’édifice :

A partir de 1820 et ce durant 40 ans, les municipalités vont réclamer la construction d’un nouvel édifice religieux à Voiron car l’église Saint-Pierre jusqu’alors utilisée pour le culte devenait trop petite pour faire face à l’arrivée de nouveaux habitants.

En 1851 arrive à la municipalité un nouveau maire : Frédéric Faige-Blanc, fasciné par le caractère social, religieux et politique que représentaient les cathédrales médiévales. Faige-Blanc choisit un architecte diocésain Alfred Berruyet afin de réaliser un premier devis pour la réalisation de la nouvelle église.

Le premier devis pour la réalisation de l’église était déjà très ambitieux et dépassait déjà les critères de financements de l’état, mais les premières pierres commencent à être posées. Cependant les services de l’état imposent de refaire des devis pour réaliser un édifice plus modeste, afin limiter les coûts. L’architecte proposera ensuite d’utiliser du béton, nouveau matériau pour l’époque, développé localement, qui permettait de réduire les coûts, cependant le préfet refusa les autorisations de construction, car il ne souhaitait pas que le béton soit utilisé.

C’est alors que le maire décida de passer outre ces autorisations et établi lui même un contrat avec l’architecte et en profita pour faire modifier considérablement les plans, pour obtenir une église monumentale. Cependant le coût devint rapidement important, plus de 500 000 francs sans que la décoration intérieure ne soit encore faite, alors que les devis initiaux refusés par les services de l’état pour pour motifs économiques prévoyaient un coût total de 240 000 francs. Les frais s’éleverons finalement à 680 000 francs, ce qui en fera l’église la plus couteuse du diocèse. Une telle somme à réussie à être mobilisés grâce aux dons notamment de l’Ordre des Chartreux ayant réalisé le plus grand don (100 000 francs) et la participation de nombreuses famille aisées voironnaises. C’est donc en remerciement à l’Ordre des Chartreux que le nom de l’église fut choisit, Saint Bruno étant le fondateur de cet ordre.

 

L’église Saint-Pierre :

Église Saint Pierre

Il s’agit de la plus ancienne église de Voiron, celle-ci à été construite au XIe siècle à l’emplacement d’un chapelle Carolingienne édifiée au VIIIe siècle. Cette église à la particularité de posséder des décorations en mosaïques.

Intérieur de l’église Saint-Pierre

 

Autres lieux à voir à Voiron :

-La chapelle évangélique de la Grâce, appelée autrefois Notre-Dame-des-Grâces :

Chapelle de la Grâce

 

-La chapelle de l’hôpital (tour):

Vue sur la chapelle de l’hôpital en forme de tour

 

-Le chocolat Bonnat, chocolatier réputé dont la boutique se situe près de l’église Saint-Bruno :

Le chocolat Bonnat

 

-La liqueur de Chartreuse :

Vous trouverez les Caves de la Chartreuse, musée qui vous explique l’histoire de cette liqueur produite par les moines chartreux depuis 1764.

 

 

Conclusion :

Voiron est une ville qui vaut le détour pour qui aime visiter et découvrir le patrimoine.

Publicité :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.