Amadouvier

L’amadouvier : un champignon allume-feu !

Si aujourd’hui allumer un feu se fait souvent à l’aide d’un briquet ou d’une allumette, on oublie que ces inventions sous leurs formes actuelles sont récentes. En effet, l’allumette telle que l’on la connait aujourd’hui été inventée au XIXe siècle et le briquet au XXe siècle. Comment étaient alors allumés les bougies et les feux au temps des Romains ou encore au Moyen Âge ? A l’aide d’un champignon appelé l’amadouvier !

Présentation de l’amadouvier :

L’amadouvier est un gros champignon à l’apparence grise-blanche qui contient dans sa partie supérieure de l’amadou, qui est une matière fibreuse très facilement inflammable.

Un amadouvier

Intérieur d’un amadouvier :

Voici à quoi ressemble un amadouvier coupé en deux ;

Amadouvier coupé en deux parties
Publicité :

________________________

 
Intérieur de l’amadouvier

 

La matière inflammable (l’amadou) correspond uniquement à la partie fibreuse dans la partie haute du champignon.

L’amadou est visible dans la partie supérieure du champignon

 

 

Comment était utilisé l’amadouvier ?

L’amadouvier était coupé en fines tranches, puis ces tranches étaient frappées à l’aide d’un maillet pour les rendre plus fines. Une fois ces tranches mises à sécher, il n’y avait plus qu’à les conserver dans une boîte.

Pour allumer un feu, il fallait d’abord prendre un silex et un briquet (objet métallique). Ensuite, mettre une tranche séchée d’amadou contre le silex, puis frapper énergiquement le silex avec le briquet pour faire aller des étincelles au contact de l’amadou, ce qui permettait d’embraser ce dernier.

Pour allumer par exemple un feu de camp, il fallait placer l’amadou incandescent dans de la paille. Pour allumer une bougie, il suffisait de prendre une allumette (bâtonnet enduit de souffre) et la mettre en contact avec l’amadou incandescent, il ne restait ensuite qu’à porter la flamme sur la bougie.

Autres propriétés de l’amadou : Les fines tranches séchées d’amadou pouvaient également être utilisées comme pansements car l’amadou possède la capacité de stopper les hémorragies légères.

 

Où trouver des amadouviers ?

Les amadouviers poussent sur de nombreux arbres tels que les peupliers, les hêtres et les chênes. Cependant faire preuve de méfiance avant de s’en approcher car les nids de frelons asiatiques peuvent avoir des formes assez similaires à celles des amadouviers. La différence visuelle entre les deux est que l’amadouvier dispose d’une semelle plate de couleur uniforme au niveau de sa partie inférieure.

Semelle plate et de couleur uniforme bien visible sous l’amadouvier

 

Publicité :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.