Que visiter et voir à Avignon ?

Que voir et visiter à Avignon ? Découvrez les meilleurs endroits à découvrir lors de de votre séjour dans l’ancienne cité des papes.

Que voir à Avignon ?

– Le Palais des Papes :

Le Palais des papes est un superbe monument du XIVe siècle, qui servait de lieu de résidence aux papes. Mais la question qui revient souvent est, pourquoi y a-t-il un Palais des papes à Avignon ? Voyons ensemble l’histoire de ce palais :

En 1274, le roi de France Philippe III le Hardi, cède des terres au pape Grégoire X. Puis au XIVe siècle, suite à des tensions politiques à Rome et à l’élection de papes français, les papes préférerons s’installer à Avignon où ils auront une plus grande liberté. Ainsi sept papes français se succèderont à Avignon de 1305 à 1378, se faisant construire un palais qu’ils feront évoluer au fil des successions, ce palais leur permettaient d’exercer leurs administrations.

Le Palais des papes

 

Le lieu permettait de conserver les archives, d’y tenir des réunions, des assemblées de cardinaux, des messes, des banquiers et d’héberger l’administration de l’Eglise. Ce palais qui associe l’esthétisme au fonctionnel, peut être vu comme précurseurs des monuments de la Renaissance.

Cour intérieure du Palais des papes
Publicité :
 

________________________

Escaliers dans la cour intérieure

 

Ce palais demeurera également une résidence secondaire des papes jusqu’à la Révolution française. En effet, le 12 septembre 1791, l’Assemblée nationale constituante votera l’annexion d’Avignon et la réunion du Comtat Venaissin (=terres papales) au royaume de France, à la suite d’un référendum soumis aux habitants dudit Comtat. Par la suite la guerre civile éclatera entre les défenseurs de la papauté et les révolutionnaires. Avec, comme point d’orgue le massacre de la Glacière  du  au dans le Palais des Papes

Cloître à l’intérieur du palais

En 1995, le Palais des papes fut classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Il est aujourd’hui possible d’en visiter l’intérieur, transformé en musée (lien billetterie).

 

– La basilique Notre-Dame-des-Doms :

La basilique Notre-Dame-des-Doms se trouve à gauche du Palais des papes. La première mention d’une église en ce lieu remonte à 1037, l’édifice actuel fut inauguré en 1150, puis l’église fut agrandie aux XIVe et XVIIe siècles avec la mise en place de chapelles latérales.

La basilique Notre-Dame-des-Doms
Intérieur de la basilique Notre-Dame-des-Doms
Chapelle de la Sainte-Vierge dans la basilique (XVIIe siècle)

 

– Le rocher des Doms :

Le rocher des Doms est une formation rocheuse, sur laquelle a été aménagé un parc permettant d’avoir une vue en hauteur sur la ville d’Avignon, le Rhône et les paysages alentours.

Au Moyen-Âge de nombreux moulin à vent se trouvaient sur ce rocher permettant à la ville papale de moudre son propre grain et d’avoir son indépendance par rapport au royaume de France.

Vue sur Avignon depuis le rocher des Doms

 

Depuis le rocher des Doms, il est également possible de voir le fort Saint-André, qui fut construit en face d’Avignon par le roi Philippe-le-Bel, en démonstration de force face à la papauté. Ce fort, situé dans la commune de Villeneuve-lès-Avignon est ouvert a la visiter, pour en savoir plus cliquez-ici.

Vue sur le fort Saint-André depuis le rocher des Doms

 

– Le pont d’Avignon :

Le pont d’Avignon ou pont Saint-Bénézet est un monument rendu célèbre par la comptine qui lui est associée. Il fut construit entre 1177 et 1185 par Saint-Bénézet. Le pont disposait d’alors 22 arches enjambaient le Rhône et faisait 920 mètres de long. Régulièrement détruit par les crues, il a souvent été reconstruit jusqu’en 1669 où il fut à nouveau emporté et ne fut jamais reconstruit.

Le pont d’Avignon
Peinture ancienne du pont d'Avignon
Peinture du XVe siècle montrant le pont d’Avignon tel qu’il était autrefois

 

La légende nous raconte que le constructeur du pont (=Bénezet), était un berger qui fut appelé par Dieu pour construire ce pont, il traversa alors le Rhône dans une barque pour rencontrer l’évêque d’Avignon, qui se moqua de lui. Cependant, l’évêque le mit tout de même au défi de jeter une grosse pierre de construction dans le Rhône dont il fallait plus de dix hommes pour la déplacer, ce afin de voir s’il pouvait prouver miraculeusement sa mission. Bénezet pris alors la pierre à mains nues, la souleva sans effort, et la jeta dans le Rhône devant l’admiration de la foule, il fut donc autorisé à construire le pont.

Statue de Saint-Bénézet dans une barque avec un mouton, tenant le pont dans ses mains

 

 

– La basilique Saint-Pierre :

Construite au XIVe siècle, cette église dispose d’une très belle façade gothique conçue au XVIe siècle avec des portes en bois sculpté.

La basilique Saint-Pierre
Porte en bois sculpté montrant l’Annonciation

 

– Les remparts :

Les remparts datent du XIVe siècle, en effet leurs constructions furent commencés en 1355 sous le pontificat d’Innocent VI et furent achevés en 1370 avec Urbain V. Ces remparts conçus pour repousser les assaillants ont également la fonction de protéger les habitants des crues du Rhône.

Les remparts d’Avignon

 

L’état de conservation des remparts est exceptionnel, ils mesurent environ 4,3km de longueur et seules quelques petites portions ont été détruites, la majeure partie des remparts se trouve encore en place aujourd’hui, alors que la plupart des villes de France ont vus leurs remparts du Moyen Âge disparaitre.

Autre vue sur les remparts d’Avignon

 

– Le canal et ses roues à eau :

Vous trouverez rue des teinturier un canal contenant des roues à aubes qui sont témoins du passé industriel et artisanal du canal. En effet, au Moyen Âge le canal était utilisé par les tanneurs, les parcheminiers et les teinturiers. A la Renaissance, de nombreux mouliniers de soie s’installeront le long du canal puis des confectionneurs de toiles à tapisser.

La canal
Une roue à aubes dans le canal

 

– Le clocher des Augustins :

Le clocher des Augustins se trouve rue Carreterie, il fut construit au XIVe siècle et est le seul vestige restant d’un ancien couvent construit au XIIIe siècle. Ce clocher a la particularité de pencher depuis un tremblement en 1907, du fait de ses fondations sur des pilotis en bois.

Le clocher des Augustins

 

– La porte du palais du Roure :

Le palais du Roure est un hôtel particulier construit au XVe siècle, dont la particularité est d’avoir une belle entrée surmontée de motifs taillés dans la pierre. Cet hôtel particulier se trouve au 5 Rue du Collège Roure, non loin de l’hôtel de Ville.

La porte du palais du Roure

 

 

Conclusion :

Nous avons vu qu’il y a de nombreux monuments à voir et découvrir à Avignon qui ont un fort intérêt historique. Il peut donc être intéressant pour vous de visiter la ville sur plusieurs jours, du fait des nombreux lieux à voir.

 

Accès :

Avignon dispose d’une gare sur la ligne de TGV Paris-Marseille, ainsi que d’une gare TER en centre-ville.

Publicité :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité :
 

________________________