Le parc de la Tête d’or à Lyon

Situé à Lyon dans le département du Rhône, le parc de la Tête d’or s’étend sur 105 hectares. Ce parc vous permettra de découvrir de nombreuses espèces botaniques notamment au travers de ses roseraies et ses serres tropicales, le parc comporte également un zoo et un lac. 

L’Histoire du parc de la Tête d’or :

Construit dans les marécages du Rhône, le parc de la Tête d’or à été inauguré en 1847, la même année où fut crée le célèbre Central Park de New York. Le nom Tête d’or provient d’une ancienne légende antérieure à la création du parc, qui veut que des barbares ou des croisés aient cachés un trésor dans ces marécages, dont une tête du Christ en or.

Ce parc est également connu pour la mise en place du premier système d’immatriculation de voiture au monde. En effet, les voitures pouvaient au départ librement circuler dans le parc et provoquaient de nombreux accidents avec les promeneurs, en 1891 le maire de Lyon décide donc de la mise en place de plaques en métal qui comportent un numéro, à mettre sur les voitures. Ces plaques temporaires sont données à l’entrée du parc,  afin d’identifier les responsables d’incidents. Le système sera ensuite étendu dans toute la ville de Lyon, puis à la France entière en 1901.

Que voir dans le parc de la Tête d’or ?

1/ La grille :

Grille de la porte des Enfants du Rhône
La porte des Enfants du Rhône

 

Le parc de la Tête d’or était autrefois entièrement ouvert et libre d’accès. Cependant il a été décidé d’installer une clôture au parc, car le parc était utilisé par certains marchants pour importer discrètement des marchandises dans la ville, sans payer l’impôt d’octroi. De même, certains visiteurs dérobaient des plantes ou encore les plumes des oiseaux. En 1896, des murets en béton sont construits autour du parc, surmontés de clôtures en fer. La clôture métallique est cependant détruite par les visiteurs qui n’en veulent pas. En 1898, une des grilles, bien plus hautes et solides sont construites pour protéger le parc des intrus la nuit.

La grille la plus monumentale est celle de la porte des Enfants du Rhône. Cette dernière fut construite suite à un concours lancé en 1898, remporté par Charles Meysson. Elle mesure trente-deux mètres de longueur et sa porte centrale fait onze mètres de hauteur, l’ensemble quant à lui pèse onze tonnes. Cette grille dispose de nombreuses dorures.

Porte centrale de la grille des Enfants du Rhône
Publicité :

 

 

2/ Les serres :

Les grandes serres du parc de la Tête d’or (XIXe siècle)

 

Vous trouverez dans le parc de la Tête d’or, de grandes serres construites en 1880. Ces serres, dont la visite est libre, permettent de découvrir environ 6000 espèces de plantes, principalement des espèces tropicales.

Des écriteaux situés tout au long du parcours, vous permettrons d’en savoir plus sur ces plantes.

L’intérieur des grandes serres
Feuille de justicia carthaginensis
Sansevieria stuckyi
Arbre à saucisses
Fruit (=saucisse) de l’arbre à saucisses

 

 

3/ La roseraie :

La roseraie « historique » appartenant à la partie jardin botanique du parc fut créée en 1980, elle contient 570 variétés de roses.

Une roseraie de concours abrite également les nouvelles variétés de roses et permet au jury d’élire chaque année la prix de la plus belle rose de France.

N’hésiter pas à déambuler dans les diverses allées des roseraies, afin de découvrir les différentes espèces de roses, de formes et de couleurs variées.

La roseraie
Fleur rose pâle
Rose blanche avec boutons rouges

 

 

4/ Le zoo :

La partie zoo du parc permet de découvrir de nombreux animaux (girafes, zèbres, crocodiles, flamants roses,…ect.), une partie de ses animaux sont dans de grands enclos naturels, d’autres sont dans des cages. L’accès au zoo est libre et gratuit.

L’espace des girafes
Flamants roses

 

 

5/ Le lac :

Un lac de 16 hectares est également situé dans le parc, il est alimenté par les nappes phréatiques du Rhône. De nombreux oiseaux se promènes librement autour du lac (oies, cygnes, canards,…ect.), il est également possible d’emprunter des bateaux à pédales pour faire un tour sur le lac.

Le lac du parc de la Tête d’or
Cygne avec ses petits (=cygnets) au bord du lac

 

 

Conclusion :

Un très beau parc à découvrir, qui vous permettra de découvrir de nombreuses espèces botaniques, ainsi que de nombreux animaux.

A savoir : Si vous souhaitez visiter tout le parc, prévoyez au minimum 2h.

 

 

Accès :

Lyon se situe sur l’axe de TGV Paris-Marseille. Lyon est également accessible en TER depuis la plupart des grandes villes de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ensuite, depuis la gare de Lyon Part-Dieu prenez ensuite le bus C6 (le plus proche de la gare) direction Campus Lyon Ouest et arrêtez-vous à l’arrêt Parc Tête d’Or Duquesne. Vous pouvez également prendre le bus C1 direction Cuire qui s’arrête également à l’arrêt Parc Tête d’Or Duquesne.

 

Publicité :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité :